Jean Roberto

Dans le cadre du projet « un an, un artiste, une oeuvre»

Lycée du Mirail Bordeaux

Le mascaron est un ornement architectural omniprésent à Bordeaux. Les façades de la ville présentent plus de 3000 « visages de pierre ». Les inspirations sont multiples : Neptune, Bacchus et d’autres Dieux, des animaux fantastiques, des figures féminines, des visages du carnaval, des anges... Les mascarons témoignent aussi de l’histoire de la ville : des visages africains – en référence à la traite négrière qui contribua à la richesse de Bordeaux – des symboles de la franc-maçonnerie, des étoiles de David pour les hôtels particuliers de la communauté juive. L’écrivain bordelais Michel Suffran évoque « une ville entière de masques » et un « théâtre chimérique ». Avec un groupe d’étudiants, nous avons travaillé sur l’interprétation de ces mascarons. En arpentant les rues de Bordeaux, nous avons observé attentivement les formes et les visages. Nous avons créé une pièce composée de trois personnages en nous inspirant des visages ( masques ) des étudiants. Nous avons utilisé comme principal matériau les vêtements de leur quotidien ( jeans, tee-shirt... ) Cette réalisation prend place au sein de l’établissement à la façon d’un « vrai mascaron ».